compuBase : La première source d'information sur les partenaires IT, Télécoms et Digital. 160 000 profils en Europe, MEA et North America
compuBase : La première source d'information sur la distribution IT  & Télécoms en Europe et MEA
compuBase

Glossaire pour la distribution IT & Télécom


Les définitions d’activités dans l’informatique sont nombreuses, nous pouvons les distinguer en plusieurs groupes de métiers que nous listons ci-dessous.

DISTRIBUTION

SOCIETES DE SERVICE

EDITEURS

AUTRES

LES METIERS DU CLOUD


DISTRIBUTION

Grossistes
En langue anglaise « distributors » d’où parfois la confusion entre distributeur, grossiste et revendeur… Il est l’intermédiaire entre les constructeurs, les éditeurs et leurs réseaux de revente. Souvent, les fournisseurs travaillent en direct avec principaux partenaires revendeurs (1st Tier), puis s’appuient sur les grossistes pour toucher un réseau plus capillaire (2nd Tier).

Grossistes généralistes
Le généraliste est un grossiste qui travaille sur les grandes masses. Il joue d’abord sur l’effet volume pour générer sa marge. La plupart des généralistes (Techdata, Ingram Micro, Actebis...) tentent de trouver une diversification dans les services pour améliorer leur marge d’exploitation.

Grossistes spécialisés (VAD, - Value Added Distributors)
Contrairement aux généralistes, les grossistes spécialistes ont opté pour un modèle à faible volume mais plus forte valeur ajoutée. Ils apportent souvent des formations, des services de maquettage pour les VARs. Si leur spécialisation n’est pas sur la forte valeur ajoutée «service», elle l’est par exemple sur des niches spécifiques comme les composants, domaines dans lesquels les prix sont très volatiles et les disponibilités hasardeuses. ( Arrow, Avnet)

Revendeurs informatiques indépendants
Un revendeur informatique indépendant n’est associé à aucun groupement ni à aucune chaîne. Installé dans une boutique ou dans des bureaux, il peut aussi posséder plusieurs points de ventes répartis sur le territoire. Sa cible est tout autant la clientèle grand public (dans ce cas avec boutique) que celle des entreprises (avec une prépondérance pour les PME). La taille des revendeurs indépendants est très hétérogène. La plupart d'entre eux
comptent moins de sept personnes ; quelques-uns alignent plusieurs centaines de personnes (appelés aussi Master Dealer).
La notion de revendeur implique le fait que celui-ci achète des produits auprès de grossistes ou de constructeurs, puis qu’il facture en son nom ce qu'il vend. Autrement, il est agent, ou apporteur d’affaires. Enfin, le revendeur indépendant propose une gamme plus ou moins étendue de prestations de services. En fonction de la proportion du chiffre d’affaires réalisé avec ces services, on considérera qu’il est revendeur « pur » ou « VAR ». En l’occurrence, si le CA fait en services est inférieur à 30% du CA total, on pourra considérer qu’il s’agit d’un pur
revendeur.

Revendeurs informatiques d'une chaîne
Toute agence appartenant à une chaîne nationale ou régionale et arborant la même enseigne. Les employés de ces agences sont payés par le siège. Dans cette catégorie on place des enseignes comme SCC.

Revendeurs informatiques d'un groupement
Le revendeur informatique d'un groupement présente le même profil qu’un indépendant, sauf qu’il adhère à une organisation régionale ou nationale, voire européenne.
L’adhésion à cette structure entraîne des obligations, notamment en termes de marketing et de référencement, développés par la centrale du groupement.
L'objectif du groupement est de faire bénéficier ses membres d'un pouvoir d'achat accru auprès des grossistes et des fournisseurs. C'est aussi de trouver des synergies de marketing et de communication. C'est enfin un moyen pour des revendeurs isolés de partager des compétences dans des domaines de services qu'ils ne maîtriseraient pas isolément.
Certains groupements imposent leurs enseignes à leurs adhérents (par exemple Séquence), d’autres non (par exemple Escrim).
Le profil de ce revendeur sera soit celui d’un revendeur « pur », soit celui d’un VAR (comme chez Euralliance).

Revendeurs de logiciels (SOD)
Ne s'intéressent qu’à l'activité « software ». Leur profil a beaucoup changé ces dernières années, sous la pression des politiques de licence des grands éditeurs. Aujourd'hui, un revendeur de logiciels est avant tout un gestionnaire de licences auprès des PME et des grands comptes.

Revendeurs ponctuels
On parle de revente ponctuelle, lorsque celle-ci n’est pas l'activité principale de l'entreprise concernée. Notamment, les sociétés de services font de la revente ponctuelle. Un revendeur ponctuel peut représenter un fort potentiel de marché pour un fournisseur, qui le considérera alors comme un VAR. Mais cette activité de revente restera « anecdotique » dans l’activité globale de cette société.

Revendeurs bureautiques
Aussi appelés revendeurs mécanographes, ce sont des sociétés liées à la chaîne du document et de l’image. On classera dans cette branche tous ceux qui réalisent plus de 70% de leur CA dans la vente de photocopieurs, imprimantes, vidéo projecteur, vidéoconférence. Leur métier évolue de plus vers le métier de la gestion du document et des « Print Managed Services ».

Revendeurs ou installateurs en téléphonie
Il s'agit de la catégorie des revendeurs spécialisés dans tout ce qui touche aux télécoms. Cette catégorie regroupe les grands installateurs de PABX et de réseau « Voix », et les revendeurs spécialisés en téléphonie.

Les VARs
Un VAR (Value Added Reseller) n’existe pas en tant que tel. C’est une évolution de la notion de revendeur qui s’oppose à la notion de « box mover », ou de société de services « pure ». Dans le premier cas, le revendeur fait évoluer son activité de distribution vers davantage de prestations de services pour préserver sa marge. Dans le second, la SSII vient à la revente comme un service supplémentaire proposé à sa clientèle.
La différence entre un VAR et un intégrateur est assez mince, cependant un VAR disposera de compétences de services plus généralistes (maintenance, formation, installation) qu’un intégrateur qui sera de son côté plus lié à un produit particulier, une technologie ou un métier. En extrapolant on pourrait dire que les intégrateurs sont des VARs spécialisés.


 

SOCIETES DE SERVICE

ESN (Entreprise de Services du  Numérique ) 
Anciennement nommées SSII (Sociétés de Services en Ingénierie Informatique), ces sociétés développent des solutions logicielles à partir de cahiers des charges établis par les clients. Ces développements peuvent se faire chez le client sous forme de délégation de personnel (en régie) ou au sein même de l'ESN.

Intégrateurs logiciels et applicatifs
Ces sociétés ont développé de fortes compétences sur des solutions logicielles qui nécessitent du paramétrage et de l’intégration. L’intégrateur de solutions agit en symbiose avec les éditeurs qu’il représente et a dû généralement investir de façon importante en formation ou ressources humaines pour développer ses compétences.

Intégrateurs d’architecture informatique ou télécoms
Ces sociétés ont développé de fortes compétences dans la compréhension des problèmes d’infrastructures de leur client. Elles savent installer et mettre en oeuvre des solutions complexes composées de matériels provenant de fournisseurs différents dont elles assurent l’interopérabilité.

Audit — Conseil
Ces sociétés sont spécialisées dans l’analyse des systèmes et solutions déjà en place. Leur vocation est de faire des recommandations par rapport à une problématique client.

Consultants Indépendants
Sociétés généralement unipersonnelles intervenant en support de sociétés pour leurs choix informatiques voire sur certaines tâches de développement ou d’intégration.

Sociétés de consulting
Structures de conseil spécialisées dans le choix et le déploiement de solutions technologiques. Ces sociétés peuvent réaliser l’intégration elles-mêmes mais le plus souvent font appel à des sociétés tierces. Dans ce cas la société de consulting agira en tant que maître d’oeuvre (sociétés comme Ernst & Young, Price Waterhouse Coopers...).

Infogérance – Facilities management
Il s’agit de structures qui rachètent tout ou partie des départements informatiques de leurs clients pour les refacturer ensuite sous forme de services. Pour la société cliente cela revient à externaliser son département IT, qu’il reste ou non à l’intérieur des locaux.

Managed Services Provider -MSP
Sociétés de Services spécialisées dans la gestion de services liées aux infrastructures informatiques, logiciels et télécoms des entreprises, ces services étant dans de nombreux cas assurés à distance (Cloud).


 

EDITEURS

Editeur de logiciel spécifique à une fonction de l'entreprise
Société éditant un logiciel développé par ses soins et dont l'utilisation est liée à une fonction de l'entreprise.

Editeur de logiciel spécifique à un métier
Société éditant un logiciel développé par ses soins et dont l'utilisation est dédiée à une profession ou à unsecteur particulier.

Editeur de logiciel (autres)
Société éditant un logiciel développé par ses soins répondant à des besoins généraux de l'entreprise ou de l’utilisateur.

Ré-Editeur de logiciel
Peut être confondu avec l’activité d’une de distribution de logiciel exclusive. Intègre généralement en plus du rôle commercial et marketing les taches de localisation, le développement du code logiciel se faisant généralement ailleurs.



 

AUTRES

Constructeurs / Importateur exclusif
Société représentant une marque de matériel

 

ACTIVITES CLOUD


VOIR AUSSI